La traversée

  • Pajtim Statovci, La traversée, Éditions Buchet Chastel, Paris, 2021, 272 pages, 21 euros
  • Prix : 21.00 €


Bujar grandit en Albanie parmi les ruines du régime communiste et celles de sa propre famille. Seul son ami, l’intrépide Agim, qui se débat avec son identité et sa sexualité, parvient à l’arracher à sa solitude. Ensemble, ils décident de tout abandonner pour tenter leur chance en Italie. Mais se sentir chez soi – dans un pays étranger comme dans son propre corps – représente un défi sans cesse renouvelé qui mène les deux garçons dans une quête périlleuse.

D’une actualité brûlante, ce roman nous parle de cette réalité incertaine et mouvante que vivent des millions d’êtres humains à travers le monde ; de ce qui constitue et de ce qui floute notre identité ; du sentiment d’étrangeté à soi et aux autres.

Odyssée moderne et lyrique, le texte explore ce qui forge notre humanité.

Traduit du finnois par Claire Saint-Germain.

Pajtim Statovci naît au Kosovo en 1990. Il émigre en Finlande avec sa famille deux ans plus tard. Professeur de littérature comparée à l’université d’Helsinki, il est l’auteur de trois romans. La Traversée est le deuxième à être publié en français après Mon chat Yugoslavia (Denoël, 2017). En 2019, Pajtim Statovci remporte le prestigieux Helsinki Writer of the Year Award.

  • Pajtim Statovci, La traversée, Éditions Buchet Chastel, Paris, 2021, 272 pages, 21 euros
  • Prix : 21.00 €