Essai • Au pays des Skipetares

  • Olimpia Gargano, Au pays des Skipetares, Paris, Spinelle éditions, 2020, 310 pages
  • Prix : 18.00 €
garganoL'Albanie dans l'imaginaire européen des XVIe - XIXe siècle. L'Albanie est demeurée longtemps l'un des endroits européens les plus méconnus. Aux yeux des étrangers, ce petit coin des Balkans qui, depuis la fin du XVe siècle, était resté pendant presque cinq cents ans sous la domination ottomane était un mystérieux avant-poste de l'Islam au coeur de l'Europe. Ce livre trace des chemins dans l'imaginaire littéraire et artistique qui a façonné la représentation de l'Albanie dans la culture européenne. Le voyage s'étend du XVIe siècle, lorsque les gestes du seigneur George Castriota Scanderbeg, combattant contre l'expansionnisme turc dans les Balkans, firent l'objet d'oeuvres théâtrales et fictionnelles, jusqu'au début du XXe siècle, passant par les innombrables représentations littéraires et figuratives qui en firent un terrain d'aventures, égayées par les magnifiques costumes pour lesquels les Albanais étaient admirés dans toute la Méditerranée. Le titre de ce voyage au pays des Skipetares reproduit un terme utilisé par Alexandre Dumas, l'un des nombreux écrivains qui puisèrent à la " matière d'Albanie " ― comme on peut nommer le vaste répertoire des sujets albanais étoffant la création artistico-littéraire internationale.

Olimpia Gargano, née à Ravello, sur la Côte Amalfitaine, est docteur en Littérature comparée et chercheuse associée du CTEL, Université Nice Sophia Antipolis. Sa recherche porte sur l'image de l'Albanie dans la culture européenne moderne et contemporaine. Elle est enseignante de langue et littérature italienne et latine au Lycée Aprosio de Vintimille, et traductrice littéraire du français, anglais, allemand.
  • Olimpia Gargano, Au pays des Skipetares, Paris, Spinelle éditions, 2020, 310 pages
  • Prix : 18.00 €