Vagabondage à travers les Balkans. Une incursion subjective au pays des Aroumains

  • Irina Nicolau, Vagabondage à travers les Balkans. Une incursion subjective au pays des Aroumains, traduit par Marianne Mesnil, Paris, Petra, 2019, 182 pages, 17 euros
  • Prix : 17.00 €

 

« En ayant l’idée d’écrire un livre sur les Aroumains, j’ai rêvé à un livre qui serait consubstantiel à leur monde [...] Conçu à leur image, il est fait de laine et de sel jusqu’à la ceinture; et de la ceinture jusque par terre, ce ne sont que sentiers et montagnes ».

Avec ce livre rare, unique en son genre, que l’auteur dédie à la mémoire de son père, lui-même aroumain, c’est à tout un peuple «oublié de l’histoire» qu’Irina Nicolau rend hommage. Maîtres de la transhumance dans un espace balkanique qui fut d’abord byzantin puis ottoman, les Aroumains, que leur idiome rapproche de leurs voisins roumains du nord du Danube, n’ont pas pris le temps de sauver leur langue et leur culture dont l’unique support était la transmission orale : « Celui qui omet de parler de lui-même reste dans l’histoire à travers ce que les autres veulent bien en dire », écrit Irina Nicolau.

  • Irina Nicolau, Vagabondage à travers les Balkans. Une incursion subjective au pays des Aroumains, traduit par Marianne Mesnil, Paris, Petra, 2019, 182 pages, 17 euros
  • Prix : 17.00 €