La Croatie de A à Z : Société, politique, culture

  • Jean-Arnault Dérens, La Croatie de A à Z, Bruxelles, André Versailles, 2012, 240 pages
  • Prix : 15.00 €
Chaque année, des centaines de milliers de touristes occidentaux se pressent en Croatie. Pourtant, ce pays, qui doit rejoindre l’Union européenne le 1er juillet 2013, demeure fort méconnu. Le plus souvent, on se souvient tout au plus que la Croatie a fait partie de l’ancienne Yougoslavie, et certains se rappellent encore d’épisodes tragiques comme le siège de Vukovar (automne 1991) ou la reconquête de la Krajina (août 1995).


Les autres livres de Jean-Arnault Dérens, toujours disponibles :
Voyage au pays des Gorani (Balkans, début du XXIe siècle), avec Laurent Geslin, Paris, Cartouche, 2010, 12 euros
Comprendre les Balkans. Histoire, sociétés, perspectives, avec Laurent Geslin, Paris, Non Lieu, 2e édition, 2010, 19 euros
Le piège du Kosovo, Paris, Non Lieu, 2009, 24 euros


Les Croates et leur pays ont souvent mauvaise presse : on évoque les oustachis, les collaborateurs de la Seconde Guerre mondiale, pour lancer aussitôt le soupçon que « tous les Croates auraient été pro-nazis », par contraste avec les Serbes, qui auraient été « tous résistants ». C’est oublier un peu vite que la Serbie connut aussi un régime collaborationniste, et que le mouvement des partisans fut particulièrement bien implanté en Croatie. Tito lui-même, le fondateur de la Yougoslavie socialiste, était d’origine croate…

Selon certains, les Croates auraient précipité l’éclatement de cette Yougoslavie fédérale en réclamant leur indépendance, avec le soutien de l’Allemagne et du Vatican, qui auraient joué aux « apprentis sorciers » en soutenant cette revendication … Pourtant, ce que l’on sait moins, c’est que l’idée yougoslave – c’est-à-dire celle d’une réunion des peuples « Slaves du Sud », ce que veut dire le terme de « yougoslave » - a été forgée par des intellectuels croates au XIXe siècle.

D’ailleurs, où se trouve au juste la Croatie, à quel « espace de civilisation » appartient-elle ? Il y a quelques années, une campagne de l’Office du tourisme croate présentait le pays comme « l’autre visage de la Méditerranée ». Si la côte dalmate, profondément marquée par l’influence historique et culturelle de Venise, avec ses îles et les cités prestigieuses de Zadar, Split ou Dubrovnik, appartient incontestablement à la civilisation méditerranéenne, il n’en va pas de même pour le nord du pays, de Zagreb à la Slavonie…

Le livre le plus complet sur la Croatie, avec plus de 100 entrées :
- la culture : Cinéma, Cuisine, Football, Korcula, Miroslav Krleža, Littérature, Sorcières croates, Marko Perkovic Thompson, Turbofolk…
- l'économie : Agriculture, Chantiers navals, Économie, Jadrolinija, Navigation, Tourisme…
- les facettes de l'identité croate : Catholicisme, Croates, Dia¬spora, Échiquier, Juifs, Langue croate, Minorités, Serbes…
- la géographie : Adriatique, Alpes dinariques, Balkans, Bora, Brioni, Dalmatie, Goli Otok, Hvar, Istrie, Korcula, Kornati, Plitvice, Slavonie, Vis, Voïvodine…
- les grandes villes : Dubrovnik, Osijek, Rijeka, Split, Vukovar, Zadar, Zagreb…
- l'histoire : Autriche-Hongrie, Ban, Bleiburg, Foibe, Guerre de 1991-1995, Hussards croates, Krajina, Oustachi, Partisans, Ante Pavelic, Printemps croate, Provinces illyriennes, Raša, Royaume, Sabor, Seconde Guerre mondiale, Alojzije Stepinac, Josip Štrosmajer, Nicola Tesla, Tito, Yougoslavie…
- les relations extérieures : Bosnie-Herzégovine, Hongrie, Intégration européenne, Italie, Kosovo, Kotor, Monténégro, Serbie, Slovénie, TPIY…
- la vie politique : Extrême droite, Feral Tribune, Gotovina, HDZ, Homosexualité, Stipe Mesic, Ivica Racan, Sabor, Ivo Sanader, SDP, Franjo Tuzman, Vétérans, Županija…
  • Jean-Arnault Dérens, La Croatie de A à Z, Bruxelles, André Versailles, 2012, 240 pages
  • Prix : 15.00 €