Bosnie : une nouvelle approche pour sortir de l’impasse

Par Wolfgang Petritsch et Christophe Solioz Maintenant que Miroslav Lajčák - Haut représentant et représentant spécial de l’Union Européenne depuis juillet 2007 - quitte la Bosnie-Herzégovine pour devenir le nouveau ministre des Affaires étrangères de la Slovaquie, le moment est venu d’établir enfin des relations de travail plus équitables et surtout plus efficaces entre Sarajevo et Bruxelles. Il y a péril en la demeure, et pas seulement en Bosnie-Herzégovine. Nous connaissons en effet la plus grave crise économique depuis la Seconde guerre mondiale. Les changements décisifs survenu il y peu à Washington indiquent cependant qu’une autre politique (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous