Le Courrier des Balkans

Bosnie : tout dépend de chacun de nous

| |

La Bosnie-Herzégovine va mal, mais au-delà du constat, c’est à chaque citoyen de prendre conscience de ses propres responsabilités et d’agir. Que préfère-t-on : Dayton ou Bruxelles ? Chaque fois que je réfléchis aux causes de la si lente modernisation de la société bosniaque, mes réflexions finissent immanquablement par le même constat : « C’est de ma faute ».

Par Bojan Bajic Pour quelqu’un qui utilise son bon sens et réfléchit d’une façon logique, il n’y a pas de mal dans le fait que la Bosnie et Herzégovine soit une société multiethnique. Pour cette même personne, il est également logique que cette valeur soit choyée, que le système politique doive être organisé de sorte qu’il soit au service des besoins des citoyens, que la Bosnie et Herzégovine soit un État de citoyens ayant une liberté totale d’appartenir à différentes identités collectives, que la Bosnie et Herzégovine adhère à l’Union Européenne... Tout simplement parce que le bon sens exige qu’on vive dans une société qui met la priorité sur les besoins (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous