AIM

Bosnie : Tous les logements indûment occupés devront être libérés

| |

Alija Izetbegovic va-t-il se retrouver à la rue ? Les dignitaires politiques vont-ils tous devoir abandonner leurs prises de guerre : des maisons et des appartements spacieux et bien situés qui appartenaient, avant guerre, à d’autres, dûment enregistrés comme les propriétaires légaux de ces habitations ?

Parmi la longue liste de ces bénéficiaires du système, on trouve Petar Djokic, président du parlement de la République Serbe (RS), ou des leaders de partis comme Rasim Kadic, Zlatko Lagumdzije, Ivo Andric Luzansk, Ejup Ganic, Jadranka Prlic, Halida Genjc, Ivo Komsic, Miro Lazovic, Stanko Sliskovic, des dizaines de ministres, de suppléants et de dignitaires de parti dans les deux entités de la Bosnie-Herzégovine sans compter des conseillers comme Mirza Hajric, Kemal Muftic, des journalistes et des rédacteurs en chef de divers organes de presse, des barons locaux et leur famille, des chauffeurs et des secrétaires. Tous ces « héros d’un temps » et, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous