IWPR

Bosnie-Serbie : le procès pour génocide attise les tensions

| |

Alors que les avocats représentant la Bosnie ont développé leur argumentation pendant sept jours dans le procès pour génocide contre Belgrade devant la Cour de justice internationale (CIJ), les tensions risquent de s’exacerber dans la région. D’autant plus que le procès devra désormais se poursuivre sans que Milosevic ne puisse être reconnu coupable...

Par Merdijana Sadovic Sarajevo espère convaincre les juges de la Cour Internationale de Justice (CIJ) que la Serbie et Monténégro, en tant qu’État ayant succédé à la Yougoslavie, est responsable du génocide contre les non-Serbes durant la guerre de 92-95 en Bosnie. C’est la première fois qu’un procès pour génocide à l’échelle étatique dépasse le stade des audiences préliminaires. À mesure que la cause était exposée devant le tribunal, le climat initial d’euphorie qui prévalait en Bosnie a laissé place à un optimisme prudent, tandis que des observateurs croient que des considérations politiques pourraient faire dérailler le processus. Jusqu’à maintenant, l’équipe (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous