AIM

Bosnie : Qui entrave le travail des journalistes ?

| |

Lorsque le bombardement de la République fédérale de Yougoslavie (RFY)
par
l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) a commencé, les
médias
d’Etat en Republika Srpska (RS) se sont eux-mêmes retrouvés pris sous le
feu
croisé de partis politiques et de la Commission indépendante des média
s (IMC).
Les opinons comme quoi les médias ne seraient que des marionnettes
contrôlées
par les partis politiques sont redevenues d’actualité.

Dans les premiers jours des frappes de l’OTAN contre la Yougoslavie, des manifestations de masse ont été organisées à Banja Luka, au cours desquelles un photographe de Nezavisne novine et une équipe d’Alternativna televizija (ATV) ont été attaqués. Des témoins oculaires prétendent avoir reconnu dans le film tourné par ATV des sympathisants et des membres du Parti démocratique serbe (SDS) et du Parti radical serbe (SRS) parmi les agresseurs des journalistes. Le Syndicat indépendant des journalistes (NUN) de la RS a publié un communiqué selon lequel "derrière cette attaque abominable contre des journalistes de médias indépendants, se (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous