BIRN

Bosnie : privatisation très politique des télécoms en Republika Srpska

| |

Les opérateurs téléphoniques de Bosnie - État divisé en trois communautés ethniques - doivent être vendus, mais des analystes estiment que le rythme des privatisations a plus à voir avec les élections du 1er octobre qu’avec le développement économique. En Republika Srpska, les ambitions politiques de Milorad Dodik priment sur les intérêts des entreprises de téléphonie bosniaque et croate.

Par Gordana Katana Alors qu’un appel d’offres a été déjà lancé pour l’opérateur de Republika Srpska (RS), la date de la vente de ses homologues de Fédération croato-bosniaque demeure toujours inconnue. La décision du gouvernement de RS d’aller de l’avant avec la privatisation a cependant mis les politiciens de la Fédération en colère, car ils jugent inconstitutionnel cet appel d’offres. En outre, certains analystes et experts pensent que le moment choisi pour cette privatisation n’est pas bon, et que ce sont les intérêts politiques plutôt que les intérêts économiques qui guident le processus. L’Assemblée de la RS a approuvé en juillet la proposition du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous