IWPR

Bosnie : Pas de paix pour les protégés du protectorat

| |

La paix bancale qui a émergé des Accords de Dayton a stoppé la guerre,
mais n’a pas résolu le conflit en Bosnie, et est de mauvais augure pour l’avenir
du Kosovo.

Par Senad Slatina à Sarajevo Alors que la communauté internationale aborde la tâche gigantesque de construire une paix durable au Kosovo, la leçon que l’on peut tirer de la Bosnie est la suivante : si vous voulez réussir rapidement, n’essayez pas de traiter des affaires politiques sérieuses avec les protagonistes qui étaient engagés dans le conflit, imposez plutôt un protectorat. Tel est le conseil officieux donné par ceux qui sont chargés de mettre en application les Accords de Dayton qui ont réuni deux, sinon trois des protagonistes du conflit dans un grand plan destiné à créer un nouvel état multiethnique. Alors que c’était le meilleur (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous