Oslobodenje

Bosnie : on est encore loin de l’unification de la police

| |

La Commission Européenne a fixé une date pour la réforme de la police, le 3 mars. Cette échéance approche vite et les dirigeants politiques des deux entités sont encore bien loin d’un compromis. La Republika Srpska refuse la perte de l’autonomie de sa police, mais pourrait accepter qu’il y ait un directeur général de la police et un budget commun au niveau de l’État central.

Par Az. Kalamujic Lors de la réunion organisée le 16 février à Sarajevo par Nikola Spiric, président du Conseil des ministres de la Bosnie-Herzégovine, les dirigeants de neuf partis parlementaires ne sont pas arrivés à un accord sur la poursuite de la réforme de la police. On a l’impression qu’après un jour entier de discussions, le procès de réforme a même reculé. Par conséquent, il sera très difficile de trouver un compromis sur l’acte de Direction de la réforme de la police et sur sa mise en oeuvre d’ici 3 mars, la date fixée par la Commission européenne. Les dirigeants politiques de la Republika Srpska (RS), Milorad Dodik, Mladen Bosic et Mladen (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous