Slobodna Evropa

Bosnie : les partis au pouvoir se taillent une nouvelle loi de financement sur mesure

| |

À quelques mois à peine des élections législatives d’octobre 2010, le Parlement bosnien vient de ratifier une nouvelle loi relative au financement des partis politiques. Les personnes morales sont désormais autorisées à subventionner les formations. Si cette loi ne fait que légaliser un procédé qui se faisait jusqu’à présent en cachette, elle risque surtout de marginaliser les petits partis, qui n’ont rien à offrir aux grandes entreprises en échange de leur argent.

Par Dženana Karabegović Les responsables politiques bosniens, outre le fait d’avoir les revenus les plus élevés de la région, viennent de changer la loi sur le financement des partis dont ils sont les représentants. Désormais, ceux-ci pourront être financés par des personnes morales [1]. Les entreprises publiques pourront participer aux financements des partis Bien que la loi ne précise pas quelles personnes morales sont concernées, les partis d’opposition soulignent que de cette manière les campagnes électorales pourront désormais être financée par les entreprises publiques en toute légalité. Or à la tête de ces entreprises se trouvent (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous