Le Courrier de la Bosnie-Herzégovine

Bosnie : les divisions politiques bloquent la réforme de l’Université

| |

À Sarajevo, les étudiants de la faculté d’économie réclament des diplômes reconnus internationalement, conformes à la norme du processus de Bologne. C’est l’un des enjeux de l’élection du 1er octobre, alors que les responsables politiques peinent toujours à s’entendre sur une réforme globale de l’enseignement supérieur, toujours bloquée par les fractures ethniques.

Par Matthieu Fauroux « Nous ne voulons pas de Bologne à la sauce bosnienne ». Ce n’est pas de gastronomie italienne, mais de réforme de l’enseignement dont parle Ahmed Nurkovic, un étudiant de la faculté d’économie de Sarajevo. Avec ses jeunes camarades - tous âgés de 18 à 20 ans - il s’est battu pendant plusieurs semaines pour réclamer un alignement des universités bosniennes sur les standards européens. C’est le processus de Bologne [1], un ensemble de règles communes sensé notamment faciliter les échanges entre les universités d’Europe. « Théoriquement, la Bosnie fait partie de ce système », indique Ahmed. « Depuis le début de l’année, notre fac a (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous