Association Sarajevo

Bosnie : les discussions sur les réformes constitutionnelles sont ajournées

|

Les discussions entre les huit partis bosniens signataires de la déclaration de Washington en vue de réformer la constitution de Dayton ont été suspendues le 21 décembre. Il est prévu qu’elles reprennent les 3 et 4 janvier. Une fois de plus, la Bosnie-Herzégovine est en train de perdre du temps.

En plus du texte, précédemment acquis, sur la protection des droits des citoyens, le seul accord auquel il semble que soient parvenus les participants au débat porte sur le gouvernement central, qui se trouverait renforcé par l’attribution de pouvoirs plus étendus à son chef, qui deviendrait un véritable Premier Ministre, et la création de deux nouveaux ministères, celui de l’Agriculture et celui de la Science, de la technologie et de l’environnement. Dirigé par son président, le conseil des ministres comprend actuellement sept titulaires assistés de vice-ministres, chargés des Affaires étrangères, de la Sécurité, de la Défense, des Finances, des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous