Dnevni Avaz

Bosnie : la ville de Mostar gangrenée par les constructions sauvages

| |

Des experts de l’UNESCO doivent venir visiter Mostar. Alors que la ville est classée dans la liste du patrimoine culturel et historique de l’humanité, elle est mitée par les constructions illégales. Des interventions résolues vont être indispensables dans la vieille ville, au risque de s’opposer directement à de nombreux intérêts privés.

Par F. Vele Les experts du Conseil International des Monuments et des Sites (ICOMOS) auquel l’UNESCO a délégué le travail d’estimation de l’état des monuments et des sites protégés par cette organisation arrivent à Mostar le 21 juin. Leur tâche sera de faire une expertise sur le vieux pont et la vieille ville ainsi que d’évaluer la qualité de la protection accordée à ces monuments qui figurent sur la liste du patrimoine mondial culturel et historique. Or, la ville de Mostar reçoit l’équipe de l’UNESCO alors qu’elle est souillée par de nombreuses constructions illégales qui rompent l’harmonie de son centre historique. Il est important de souligner qu’un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous