Dani

Bosnie : la Republika Srpska, un régime policier ?

| |

Le 3 octobre 2008, lors d’un rassemblement public du SNSD, le parti au pouvoir en Republika Srpska, deux jeunes filles ont été arrêtées et frappées par la police de l’entité pour avoir « troublé l’ordre public » et « insulté le Président », c’est-à-dire Milorad Dodik. Le témoignage de Lana Konjevoda, 25 ans, et de Vesna Malešević, 26 ans, qui pose la question de la liberté d’expression en Republika Srpska, des pressions politiques et policières, du règne du clientélisme généralisé.

Par Vuk Bačanović « Nous avons eu une réaction naturelle, la réaction d’une personne libérale qui se retrouve à un rassemblement de deux cent moutons qui écoutent tout en silence et ne bougent pas d’un poil », dit Lana. Vesna insiste : « Ce qui m’irrite le plus, c’est que toute la société en Republika Srpska, dominée par Dodik, est basée sur le chantage. Par exemple, on permet à beaucoup d’étudiants d’être retirés des listes de chômeurs et de devenir stagiaires dans des entreprises ou dans les services publics pour un an. Survient ensuite l’offre immorale : ok, maintenant tu as eu l’occasion d’avoir un boulot, et toute ta famille doit voter pour le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous