AIM

Bosnie : L’homogénéisation des nationalistes

| |

Six mois après les élections, la République serbe (RS) ne dispose
toujours pas d’un président de la République, d’un gouvernement ou mêm
e
d’un parlement en fonctionnement. La logique politique élémentaire situe
ainsi la RS en pleine désorganisation politique.

L’impossibilité de constituer les institutions d’Etat conformément à la volonté politique confirmée aux élections générales l’année dernière impose la recherche d’une issue du chaos politique et de perspectives à long terme pour cette entité et plus généralement pour la Bosnie-Herzégovine en tant qu’Etat. Pour mieux comprendre la situation politique actuelle, il faut revenir à la chronologie des événements politiques. Il n’y a seulement un an, la RS représentait un exemple de transformation démocratique, d’ouverture et de résolution ferme de mise en place des dispositions de l’accord de Dayton. Le rythme des changements démocratiques et la capacité (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous