Oslobodjenje

Bosnie : l’heure des purges au sein du SDA et du SDP

| |

La scène politique bosnienne va se recomposer après les élections du 1er octobre dernier. Première victime désignée : le président sortant du SDA, Sulejman Tihic, battu au scrutin présidentiel par Haris Silajdzic, et maintenant attaqué par les autorités musulmanes et la droite de son propre parti, qui veulent lui faire payer ses tentatives d’ouverture citoyenne. Dans les rangs sociaux-démocrates, une fronde grandit aussi contre Zlatko Lagumdzija.

Par Zija Dizdarevic Les pressions sur le chef du Parti de l’action démocratique (SDA), Sulejman Tihic, pour qu’il présente sa démission s’amplifient, dans l’attente de la réunion reportée de la présidence du parti. Les dirigeants du SDA du canton de Sarajevo se sont joints à ceux du canton de Zenica-Doboj pour demander la démission de Tihic. Les dirigeants de ces cantons, où le SDA a obtenu de faibles résultats, désignent Sulejman Tihic comme responsable d’un tel score. La campagne pour le renversement de Sulejman Tihic a débuté avec sa diabolisation avant les élections, ce qui a eu pour résultat le triomphe du chef du Parti pour la Bosnie-Herzégovine (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous