ESI

Bosnie, Kosovo : les protectorats internationaux contre la démocratie

| |

En 2005 la Commission internationale sur les Balkans écrivait que l’Union européenne avait le choix entre deux options dans les Balkans : l’Empire ou l’élargissement. Aujourd’hui, la tendance penche pour l’Empire plutôt que pour l’élargissement. L’analyse au vitriol de l’European Stability Initiative, qui souligne que les protectorats interdisent une véritable démocratisation, mais aussi l’intégration européenne.

Il semble maintenant clair que le Bureau du Haut Représentant en Bosnie ne fermera pas en 2007. Ni que ses extraordinaires pouvoirs législatifs et exécutifs, ceux qui lui permettent de démettre de leurs fonctions des représentants élus ou nommés et d’imposer sa législation, pouvoirs que l’on avait nommés « Pouvoirs de Bonn », prendont fin à l’été 2007 comme il avait été prévu. On a l’habitude que ces impératives échéances autoproclamées prévoyant la fin de missions internationales glissent toujours vers des dates ultérieures. L’ancien Haut représentant en Bosnie, Paddy Ashdown, espérait fermer son bureau pour le dixième anniversaire des Accords de paix de Dayton (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous