Buka

Bosnie-Herzégovine : une autre « révolution de février » est-elle possible ?

| |

Un an après l’insurrection ouvrière et citoyenne de février 2014, rien n’a vraiment changé en Bosnie-Herzégovine : chômage et misère sont le lot quotidien d’une majorité de la population, tandis que les caisses de l’Etat sont vides. La question qui se pose n’est pas de savoir si les manifestations vont reprendre dans le pays, mais plutôt quand vont-elles éclater et quelle sera leur intensité...

Par Vuk Bačanović Pour l’opinion publique bosnienne, il semblait évident que rien ne sera plus jamais pareil après la « révolution » de février 2014, lorsque des citoyens s’en sont pris aux sièges des gouvernements cantonaux de la Fédération, marquant ainsi le début d’une révolte populaire et citoyenne. Retrouvez notre dossier : Bosnie-Herzégovine : quel avenir pour le mouvement des plenums ? Mais par la suite, les assemblées citoyennes spontanées ont peu à peu cessé de fonctionner, à l’exception de quelques activistes qui cherchent à obtenir des financements et organisent des conférences sur « le bon vieux temps de la révolte ». Les résultats des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous