Slobodna Evropa

Bosnie-Herzégovine : un secteur non-gouvernemental sous influence

| |

Les ONG de Bosnie-Herzégovine sont financièrement dépendantes des autorités et ne parviennent pas à jouer leur rôle de chien de garde du pouvoir politique. Avec une opposition politique faible, et des syndicats à l’influence limitée, le pays manque de contre-pouvoirs efficaces.

Par Maria Arnautović Un grand nombre d’ONG en Bosnie-Herzégovine sont sous l’influence directe des partis politiques, et plus particulièrement de ceux qui sont au pouvoir. Leurs mécanismes de contrôle et d’influence sont variés, mais le plus évident est d’ordre financier, car de nombreuses organisations non-gouvernementales (ONG) sont financées par les budgets des différents niveaux de gouvernement. Il est certain que celles-ci n’exercent pas leur rôle le plus important, celui d’être le correctif du pouvoir. « Les ONG subissent une influence car "si nous sommes antifascistes, nous suivons tel parti et si nous sommes orientés à droite cela signifie (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous