Le Courrier des Balkans

Bosnie-Herzégovine : « Tuzla doit revenir aux travailleurs »

| |

Un an après la grande flambée de colère sociale qui s’est emparée de Tuzla en février 2014, les travailleurs sont au bord du désespoir. Les usines tournent au ralenti, les salaires sont toujours impayés, et le nombre de sans-emplois continue de grimper en flèche. Un syndicat indépendant, Solidarnosti, a décidé de poursuivre la lutte. « Une lutte sociale pour que Tuzla revienne aux travailleurs ». Reportage.

Par Rodolfo Toè Nermina est ouvrière à la fabrique de chaussures Aida. L’atelier de production est vide, les portes sont fermées, les machines silencieuses. « Juste après la guerre, 900 salariés travaillaient ici », raconte-t-elle. « Aujourd’hui, nous sommes à peine 200. » L’usine tourne désormais au ralenti. « En fait, nous sommes plus souvent chez nous qu’au boulot. » Retrouvez notre dossier : Bosnie-Herzégovine : quel avenir pour le mouvement des plenums ? Tous les jours, Nermina et ses collègues se rendent en face de l’Assemblée cantonale de Tuzla pour protester contre les autorités qui, dit-elle, les ont abandonnés. Quand les ouvriers de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous