AIM

Bosnie-Herzégovine : réactions aux bombardements sur la Yougoslavie

|

Sanja T. a passé plusieurs années comme réfugiée. Elle vient de
rentrer à
Sarajevo et vit dans un appartement presque vide. Elle a enfin réuni la
somme
nécessaire pour acheter un placard, son rêve depuis son retour. Mais,
« je ne
vais pas l’acheter maintenant, je n’ose pas, vous avez vu les
bombardements en
Yougoslavie... Qu’en pensez-vous, est-ce qu’il y a un risque
d’extension ? Je ne
pourrais pas revivre la guerre une seconde fois » dit-elle en tremblant.

Les bombardements de l’OTAN en Yougoslavie sont vécus de façon mitig ée en Bosnie-Herzégovine. Ceux qui se rappellent les souffrances vécues durant la guerre et l’engagement de la Yougoslavie dans ce conflit défendent des positions tranchées. La télévision OBN a interviewé des habitants des principales villes de Bosnie-Herzégovine. Les commentaires qui revenaient le plus souvent étaient : « Laissez-les endurer ce que nous avons vécu ! », « Maintenant c’est trop tard, cette intervention aurait dû avoir lieu en 1992 », « C’est scandaleux, c’est une agression caractérisée ! ». Il est intéressant de noter que l’intervention de l’OTAN est (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous