Buka

Bosnie-Herzégovine : quand Banja Luka redécouvre Sarajevo

| |

Nouvelles mosquées à tous les coins de rue, femmes voilées, menaçants « barbus »... La cause est entendue : pour Milorad Dodik, le président de la Republika Srpska, Sarajevo serait « un nouveau Téhéran ». Toutefois, ce fantasme politique fonctionne de moins en moins, car les habitants de l’entité serbe ignorent tout du Sarajevo réel. Récemment, le festival théâtral des « Journées de Sarajevo » a permis au public de Banja Luka de (re)découvrir la ville voisine.

Par Uglješa Vuković Le public de Banja Luka a ainsi pu jeter un regard sur l’excellente pièce de théâtre Hipermnezija et recevoir, pour un court moment il est vrai, les Journées de Sarajevo. Assez longtemps néanmoins pour qu’une publicité s’empresse de déclarer : I think this is the beginning of a beautiful friendship. Car le public a pu comprendre les histoires intimes des acteurs, révélées dans la pièce Hipermnezija. Celle-ci a pu remémorer le savoir oublié d’une culture, d’une langue, d’une mentalité et d’un modèle social communs, le fait que nos mères et nos pères jurent de la même manière, que nous nous réjouissons des mêmes mensonges, que (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous