Alert nezavisni magazin za okoliš

Bosnie-Herzégovine : pour faire la paix, il faut cultiver son jardin

| |

En l’an 2000, une association américaine lance à Stup un projet de « bio-jardin collectif » destiné à faire travailler ensemble des Bosniens de différentes religions. Une idée originale qui a permis à une cinquantaine de participants de mieux se connaître et de subvenir à leurs besoins élémentaires. Devant le succès de l’opération, 19 jardins de ce type ont, depuis, été créé en Bosnie-Herzégovine.

Par Davorin Brdanović Guidées par le désir de réconciliation et de paix, plus de 3.000 personnes de différentes nationalités travaillent ensemble sur la production commune de légumes en Bosnie-Hrzégovine. Un engouement suscité par l’ONG américaine American Friends Service Committee (AFSC) qui, depuis 2000, cherche à encourager la confiance et la réconciliation entre des gens de diverses religions qui se sont affrontés entre 1992 et 1995. Coordinateur du Réseau vert de groupes activistes (RVGA), qui a récemment lancé la construction d’un centre éco-social baptisé « propriété recyclée » à Vukomerić, non loin de Zagreb, Dražen Šimleša témoigne (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous