Danas

Bosnie-Herzégovine : Milorad Dodik et le mythe des « provocateurs » venus de l’étranger

| |

Les manifestations en Bosnie-Herzégovine ? Un complot ourdi par des ONG et certains « manipulateurs étrangers » pour affaiblir la Republika Srpska... Milorad Dodik, le président de l’entité serbe, qui sent le vent du boulet, s’exprime sur la contestation qui grandit, les mauvaises relations qu’il entretient avec Belgrade et l’avenir de la Bosnie-Herzégovine. Un grand morceau de langue de bois.

Propos recueillis par Mirjana R.Milenković Danas (D.) : On vous accuse de vous mêler de nouveau des élections en Serbie, ce que confirme votre rencontre avec Vojislav Koštunica, le président du Parti démocratique de Serbie (DSS, opposition). Milorad Dodik (M.D.) : Notre rencontre à Andrićgrad n’avait aucune visée politique. Vojislav Koštunica est un des Premiers ministres de Serbie avec lequel j’ai eu une bonne collaboration. Ici, en Republika Srpska, on est certain qu’il nous a beaucoup aidé. Par la suite, le président Boris Tadić a fait de même, ce que poursuit aussi Aleksandar Vučić. D. : Pourtant, en RS, votre opposition, le Parti (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous