Le Courrier des Balkans

Bosnie-Herzégovine : les hauts-fonctionnaires mangent leur « pain blanc »

| |

En Bosnie-Herzégovine, on l’appelle « bijeli hljeb », le pain blanc : il s’agit d’un privilège accordé à certains fonctionnaires, leur permettant ainsi de continuer à toucher leur salaire pendant un an après l’échéance de leur mandat. Une délicate attention qui aurait coûté près de quatre millions d’euros au Trésor public depuis quatre ans.

Par Rodolfo Toè (Avec RSE) - Les citoyens de Bosnie-Herzégovine auraient payé 3,7 millions d’euros entre 2010 et 2014 pour financer le « pain blanc » d’au moins 460 hauts fonctionnaires, selon l’enquête menée par le Centre pour le journalisme d’investigation de Sarajevo. Ce privilège, reconnu aux Présidents, aux Premiers ministres, aux ministres et à leurs assistants (à tous les niveaux de gouvernement), aussi bien qu’aux dirigeants de quelques institutions publiques, leur permet de toucher leur salaire pour une période maximale d’un an après la fin de leur mandat, même s’ils quittent leur poste avant échéance. Un droit qui est assuré par la loi, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous