Bosnie-Herzégovine : le procès de Naser Orić s’est ouvert à Sarajevo

| |

Le procès de l’ancien commandant de la défense bosniaque s’est ouvert devant le tribunal de Sarajevo. Il est accusé du meurtre de trois prisonniers serbes en 1992. Il avait été arrêté en juin, en Suisse, puis extradé en Bosnie-Herzégovine après une bataille judiciaire avec la Serbie.

Par Rodolfo Toè Le procès de Naser Orić et son ancien frère d’armes, Sabahudin Muhić, s’est ouvert lundi à Sarajevo. Lors de la première audience, la défense a demandé d’adoucir les restrictions imposées à la liberté de mouvement de l’ancien militaire. Depuis son extradition, Naser Orić avait interdiction de quitter de quitter les cantons de Sarajevo et de Zenica. L’ancien commandant de la défense bosniaque de Srebrenica est donc libre de voyager sur tout le territoire de la Fédération croato-bosniaque. Lejla Čović, l’une de ses avocates, s’est dite « satisfaite par la décision du Tribunal ». Généralement, ces restrictions sont adoptées pour (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous