Sarajevo exige la libération de Naser Orić

Bosnie-Herzégovine : le Président serbe annule sa première visite à Sarajevo

| |

Ce devait être la première visite du président serbe Tomislav Nikolić à Sarajevo. Mais la partie bosniaque de la présidence bosnienne a demandé le report de la rencontre, exigeant d’abord la libération de l’ancien commandant de l’armée bosniaque Naser Orić, arrêté en Suisse la semaine dernière à la demande de Belgrade.

Par Rodolfo Toè Tomislav Nikolić ne se rendra pas à Sarajevo aujourd’hui. Le membre bosniaque de la Présidence bosnienne, Bakir Izetbegović, avait présenté une requête officielle à ses deux homologues serbe et croate, afin de « reporter la visite du Président Serbe tant que Naser Orić ne sera pas libéré ». L’ancien commandant de l’Armée bosniaque et chef de la défense de Srebrenica pendant la guerre a été arrêté la semaine dernière en Suisse en vertu d’un mandat Interpol émis suite à la demande de la justice serbe l’année dernière. Bakir Izetbegović a rappelé « qu’il existe un protocole formel signé en 2013 entre les procureurs de nos deux Pays, qui (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous