Osservatorio Balcani e Caucaso

Bosnie-Herzégovine : la politique coûte cher aux citoyens

| |

Le 3 octobre prochain, la Bosnie-Herzégovine se rendra aux urnes. Et ce sont les citoyens qui en payeront les frais. Chaque année, le financement des partis politiques et des campagnes électorales coûte quelque dix millions d’euros, sans compter les salaires et autres avantages des élus. Pourtant, la transparence n’est toujours pas au rendez-vous, et les abus sont innombrables. Tour d’horizon des finances des principaux partis.

Par Eldina Pleho Pas moins de 47 partis se présenteront aux élections de l’automne 2010 en Bosnie-Herzégovine. La campagne électorale vient à peine de commencer. Pour tous les forces en présence, le défi est de pénétrer dans les assemblées des dix cantons de la Fédération croato-bosniaque, au Parlement de la Fédération et à l’Assemblée nationale de la République Srpska. Les charges de Président et de vice-président de la République Serbe sont aussi en jeu, ainsi que celle des trois membres de la Présidence collégiale de Bosnie-Herzégovine. Comme à l’accoutumée, toutes les grandes villes du pays seront tapissées d’affiches au visage de dirigeants (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous