Radio Slobodna Evropa

Bosnie-Herzégovine : la diplomatie inféodée aux partis nationalistes

| |

La politique étrangère n’échappe pas à la règle. Comme tout le reste, la diplomatie bosnienne est mise en coupe réglée par les partis bosniaque, croates et serbes qui se partagent le pouvoir sans interruption depuis la fin de la guerre. Chacun distribue les postes pour défendre ses intérêts au lieu du bien commun. Il est urgent d’adopter une loi qui régisse ce pouvoir régalien.

Par Mirna Sadiković La représentation diplomatique de la Bosnie-Herzégovine compte un effectif de 107 personnes établies à l’étranger. Seulement, Sarajevo n’a toujours pas de législation définissant sa politique étrangère. Cela a permis aux partis au pouvoir, les mêmes depuis la fin de la guerre, de distribuer ces postes diplomatiques à leur strict bon vouloir, sans tenir compte de quelconques compétences. « Au sein de la Présidence, la politique est menée par les membres qui représentent les trois peuples constitutifs. Il n’y a aucun accord en ce qui concerne d’autres questions fondamentales du pays, et encore moins sur la politique étrangère, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous