AIM

Bosnie : départ de Biljana Plavsic, le bilan

| |

Le champ d’action de Biljana Plavsic et de son parti ressemble à un
radis dont la peau est si fine qu’il suffit de la gratter
avec l’ongle pour voir apparaître sa chair blanche. Cette fine peau rose n’a pas suffi à l’ancienne Présidente pour cacher son virulent nationalisme tchétnik.

Par Mico Carevic L’Histoire est aussi cruelle que la magicienne Circé. Tout comme la légende, selon laquelle Circé transforma Ulysse et ses camarades en porcs lorsqu’ils lui rendirent visite, l’Histoire se venge vite, mais ne récompense que lentement. Ainsi va l’histoire de Biljana Plavsic. Son mérite restera d’avoir laissé sortir la vapeur de la « vieille cocotte minute bouillante » avant qu’elle n’explose ; on dit que plusieurs centaines de Serbes seraient sortis par le couvercle avec la vapeur. Que va-t-il se passer maintenant ? Son champ d’action (ou celui de son parti) ressemble à un radis dont la peau est si fine qu’il suffit de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous