Danas

Bosnie : comment Milorad Dodik redevient un « ami des États-Unis » en bloquant la reconnaissance de la Palestine à l’ONU

| |

Comme les États-Unis, Milorad Dodik est opposé à la reconnaissance de la Palestine à l’Onu. Une position qui va contre le soutien affiché par Sarajevo à Mahmoud Abbas, alors que le vote de la Bosnie, membre non permanent du Conseil de sécurité, sera crucial. Aujourd’hui, Washington lui déroule le tapis rouge. Pourtant, il y a quelques mois encore, il était le « mauvais Serbe de Bosnie ». La real politik, ou quand les intérêts supérieurs priment...

par Slobodan Pavlović (Washington) L’un après l’autre, deux hauts représentants régionaux des Serbes vivant hors de Serbie se sont rendus aux États Unis : Milorad Dodik, Président de la Republika Srpska (RS), et Slobodan Petrović, vice Premier-ministre du gouvernement Thaçi au Kosovo. Leur mission était semi-officielle : ils étaient invités à la célèbre tribune pour les relations internationales de l’Université Johns Hopkins, traditionnellement organisée par les contacts du Département d’État et du Congrès. Mais ces rencontres peuvent aussi être organisées par les étrangers qui ont ici un soutien des lobbys. « Avant je venais plus souvent à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous