Osservatorio sui Balcani

Bosnie : chronique de la corruption ordinaire en Republika Srpska

| |

Les autorités de la Republika Srpska de Bosnie-Herzégovine sont prises dans un nouveau scandale de corruption. La banque IRB, créée il y a trois ans avec les sommes dégagées par la vente des télécoms de Republika Srpska, devait financer des projets d’investissements servant à relancer l’économie. En réalité, ce sont les proches du Premier ministre Milorad Dodik et des entreprises étrangères qui bénéficient des généreux crédits. Entretien avec un journaliste qui a mené l’enquête.

Propos recueillis par Andrea Rossini L’enquête sur les activités d’IRB a été menée par le Centre pour le reportage d’investigation de Sarajevo, sous la direction de John Holland. Les autres auteurs de cette enquête sont Eldina Pleho et Ermin Zatega. Le texte de l’enquête réalisée par le Centre est disponible en ligne. Osservatorio sui Balcani (O.B.) : Qu’est-ce que la Banque d’Investissement et de Développement (Investiciono-Razvojna Banka, IRB) de la Republika Srpska (RS) ? John Holland (J.H.) : C’est un institut bancaire créé il y a trois ans avec l’argent venant de la vente de la compagnie de téléphone de la RS, c’est-à-dire 667 millions (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous