Dani

Bosnie : bombardements à l’uranium appauvri, des séquelles à long terme

| |

Il y a dix ans, les avions de l’OTAN bombardaient les positions serbes autour de Sarajevo. Aujourd’hui, les conséquences s’en font toujours sentir. L’uranium appauvri provoque une explosion des cas de cancers et de la mortalité dans les zones touchées, ainsi que de graves mutations génétiques. La Bosnie n’a pas encore fini de payer le prix de la guerre.

Par Emir Suljagic La commission d’enquête du Parlement d’État est le premier organe officiel qui a entamé une enquête sur la radiation en Bosnie et Herzégovine. Les résultats de cette enquête s’avèrent alarmants : des milliers de projectiles à l’uranium appauvri, un taux de mortalité accru, la propagation des cancers, des mutations génétiques plus nombreuses, un environnement pollué pour toujours. Les pressentiments et les craintes les plus pessimistes liées à la question de l’utilisation de l’uranium appauvri en Bosnie et Herzégovine sont enfin confirmés, dix ans après la guerre. Le rapport de la Commission parlementaire d’enquête pour la définition du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous