Oslobodjenje

Bosnie : arrestation contestée de Selim Beslagic, ancien maire de Tuzla

| |

L’arrestation de Selim Beslagic, Enver Delibegovic et Budimir Nikolic Buda a déclenché un tollé dans la communauté de Tuzla. En effet, la Serbie accuse ces citoyens d’avoir participé au massacre de 200 soldats de l’Armée yougoslave en 1992, bien que ces faits n’aient jamais été prouvés. A Tuzla, ville de tradition multiethnique, on pense que la Serbie cherche à dissimuler des données sur les soldats de la JNA morts au front, notamment à Vukovar...

L’arrestation de Selim Beslagic, Enver Delibegovic et Budimir Nikolic Buda par la Cour de Bosnie-Herzégovine a revolté presque tous les citoyens de Tuzla. Le ministère public a demandé leur arrestation pour les prétendus crimes de guerre commis en 1992, lors des combats armés entre les défenseurs de Tuzla et la colonne de soldats de l’Armée de la Fédération yougoslave (JNA), qui avait occupé jusque là une grande partie de la Bosnie-Herzégovine. Il est noté dans la plainte que la colonne désarmée a été attaquée et qu’environ 200 soldats de la JNA ont été tués. Après l’interrogatoire, les suspects sont rentrés chez eux, aucun motif valable ne justifiant leur (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous