Dani

Bosnie : Amélie Poulain perdue dans le « No man’s land »

| |

Danis Tanovic est revenu en France avec un Oscar sous le bras pour son film : « No Man’s Land. » La principale œuvre concurrente, « Amélie Poulain », a eu cinq nominations, mais n’a gagné aucune des petites statuettes. La déception d’une partie du public français est donc compréhensible. Le fait que le film de Tanovic ait été produit par une société française (Noé productions) n’y change rien. Le réalisateur a été accueilli à Paris par un groupe d’amis bosniaques et notre correspondante.

Par Kika Curovic L’autre soir, à Paris, je me suis cru retourner à Zadar, en Croatie. À l’époque, j’attendais l’ouverture des kiosques à journaux pour acheter les « Nouvelles sportives. » Je recherchais une nouvelle dose d’adrénaline après avoir fêté la victoire de mon équipe fanion. Les communiqués hollywoodiens et français ont procédé de la même manière : avant même de citer les vainqueurs des Oscars, ils ont rappelé que le film « Amélie Poulain », en dépit de cinq nominations, n’avait reçu aucun prix. « Le Monde » a été le plus prompt. Le sous-titre de l’article consacré aux Oscars mentionne que « Beautiful mind » a eu quatre récompenses et que « Amélie Poulain (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous