Oslobodjenije

Bosnie : à quand une unité spéciale chargée d’arrêter les criminels de guerre ?

| |

Lundi dernier, lors de leur rencontre avec la Procureure en chef du Tribunal de la Haye, Carla del Ponte, les représentantes de l’Association Bosniaque des Femmes Battues ont exigé la création d’une unité spéciale au niveau national de la Bosnie-Herzégovine, qui se chargerait d’arrêter les personnes accusées de crimes de guerre.

Par Antonio Prlenda L’idée n’est pas nouvelle. Autrefois, le Commandant de l’état-Major de l’Armée de la Fédération, le général Atif Dudakovic, affirmait qu’il créerait volontiers une telle troupe et prendrait son commandement. Il n’attendait que de recevoir un ordre allant dans ce sens. Cette idée resurgit publiquement à présent que l’OTAN envoie un message clair, selon lequel des mesures concrètes sont nécessaires quant à l’arrestation de Radovan Karadjic d’ici au sommet de l’OTAN, qui se tiendra à Istambul à la fin du mois de juin. Dans le cas contraire, pas question pour la Bosnie-Herzégovine de devenir cette année membre du Partenariat pour la Paix. Le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous