Bosnie-Herzégovine : « depuis Dayton, la situation n’a fait que s’aggraver »

| |

Il y a vingt ans jour pour jour, le 14 décembre 1995, les accords de Dayton étaient signés à Paris. S’ils ont mis fin à plus de trois ans d’une terrible guerre, les deux décennies suivantes n’ont été qu’un long déclin. Le regard croisé de deux universitaires de Sarajevo et Banja Luka au micro de Radio Slobodna Evropa.

Propos recueillis par Omer Karabeg Zdravko Grebo est professeur à la Faculté de droit de Sarajevo, Miodrag Živanović à celle de philosophie de Banja Luka. Radio Slobodna Evropa (RSE) : L’Accord de paix de Dayton a mis fin à la guerre. Pour autant, a-t-il sauvé la Bosnie-Herzégovine ? Zdravko Grebo (Z.G.) : Ne commençons pas avec des platitudes. Dayton a mis fin à la guerre et alors ? Devait-il y avoir la guerre ? Pourquoi a-t-elle eu lieu ? Combien de gens ont-ils perdu leur foyer, leur vie ? La crise actuelle des réfugiés est une petite répétition de ce que nous avons déjà vu. Je me suis retrouvé dans une situation délicate, quand j’ai (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous