E-novine

Beogradski Sindikat, ou le nationalisme serbe revisité par le hip hop

| |

Le groupe Beogradski Sindikat, formé à l’époque des bombardements de l’OTAN en 1999, est de retour sur scène à Belgrade après six ans d’absence. Les membres de « BS », qui se posent en tribuns conservateurs et volontiers moralisateurs, s’adressent avant tout à une jeunesse serbe désabusée par les discours libéraux.

Par Vladimir Arsenijević Samedi dernier, près de 25 000 personnes ont rempli « l’Arena belgradoise » pour le concert de l’attraction hip hop serbe, Beogradski Sindikat (BS). Cela faisait six ans qu’ils n’étaient pas montés sur scène dans leur ville natale, et le concert était annoncé comme une sorte de couronnement de treize années d’activité du groupe. Écoutez sur Balkanophonie : • Srpska Block Party : le hip hop venu de Serbie • Balkans Block Party Populaires pour avoir caricaturé la classe politique Formé au printemps 1999, alors que les bombardements de l’OTAN faisaient rage en Serbie, le groupe n’avait, au début, pas de réelle ambition. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous