Branka Petrić et Bekim Fehmiu, une histoire d’amour serbo-albanaise

| |

Ils formaient l’un des couples les plus célèbres du cinéma yougoslave, l’emblème d’une époque où l’amour passait plus facilement outre les barrières religieuses ou communautaires dans les Balkans. Branka Petrić et Bekim Fehmiu se sont aimés de la fin des années 1950 jusqu’au suicide de l’acteur en 2010. Récit.

Par Milica Čubrilo-Filipović Si je lui avais dit une heure avant que je jouais au théâtre ce soir-là, je suis sûre qu’il aurait remis le suicide à plus tard. Lorsque la propagande anti-albanaise commence à battre son plein à la fin des années 1980 à Belgrade, où vit le couple, Bekim se renferme de plus en plus. Il joue une dernière foisn en 1992, dans Genghis Khan, mais l’éclatement de la Yougoslavie et les guerres le plongent dans une profonde dépression. Il se met à écrire son autobiographie, titrée Brillant et terrible. En juin 2010, Bekim Fehmiu se suicide en se tirant une balle dans la tête. « Il a vécu et il est mort comme un samouraï, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous