Osservatorio sui Balcani

Behxhet Pacolli : « le Kosovo doit aussi regarder vers l’Est »

| |

Behxhet Pacolli et son nouveau parti, l’Alliance pour un Nouveau Kosovo (AKR), ont recueilli environ 12% des voix aux élections législatives du 17 novembre. L’homme d’affaires n’exclut pas d’entrer dans une grande coalition gouvernementale qui lui permettrait de s’attaquer à la crise économique, et de rapprocher le Kosovo de la Russie dans l’optique des négociations sur le statut de la province.

Propos recueillis par Francesco Martino Behxhet Pacolli, un des hommes les plus riches du Kosovo, est aujourd’hui un des chefs de la troisième force politique kosovare, l’AKR (Aleanca Kosova e Re - Alliance pour un Nouveau Kosovo) après avoir créé un empire du bâtiment dans des républiques ex-soviétiques et en Russie. Notre envoyé spécial l’a rencontré après le vote de samedi 17 novembre. Osservatorio sui Balcani : Votre Alliance pour un Nouveau Kosovo (AKR) s’est présentée pour la première fois devant les électeurs et a recueilli environ 12% des votes. Comment jugez-vous ce résultat ? Behxhet Pacolli : C’est un résultat qui n’était pas inattendu, notre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous