Korrieri

Balkans : le talon d’Achille de l’Europe

| |

Depuis les attentats du 11 septembre, la confusion règne parmi les
politiciens et les spécialistes des Balkans. Ils craignent que l’engagement
et les intérêts américains ne perdent de leur importance, et que les
Européens ne puissent apporter à la crise une réponse efficace.

Par Ilda Mara 1. Les attentats du 11 septembre et la politique européenne dans les Balkans. Les preuves de l’engagement américain au Kosovo, en Macédoine, en Bosnie et en Albanie, sont nombreuses, et mettent fin à toute spéculation. La mise en place au Kosovo d’une base militaire et d’un aéroport d’importance signifie que la présence américaine dans la région sera durable. Les Balkans représentent un intérêt stratégique, non seulement pour les États-Unis, mais également pour l’Europe. Les Balkans ne font-ils pas partie de l’Europe ? Même si les États-Unis ont joué un rôle important dans la région, il est certain que leurs intérêts n’iront pas (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous