B92

Avala Film : le « pillage du siècle » de l’industrie cinématographique serbe

| |

Les studios de Belgrade, dans la forêt de Košutnjak, intéressent depuis longtemps des requins de la finance. L’agence pour la privatisation s’apprête à vendre une partie des biens immobiliers d’Avala, la maison de production historique du cinéma serbe. Alors que le gouvernement a supprimé toutes les aides publiques au cinéma, le réalisateur Goran Marković dénonce le « pillage du siècle ».

Pour le réalisateur Goran Marković, cette vente annoncée représente « le pillage du siècle » de l’industrie cinématographique. Retrouvez notre dossier : Le cinéma « yougoslave » : âge d’or, éclatement, nouvelle créativité ? C’est une victoire des tycoons, qui ne cherchent qu’à faire main basse sur les studios, situés dans le bois de Košutnjak à Belgrade. Il rappelle que « ce pillage a commencé au début des années 1990 ». Avala Film possède plusieurs hectares de terre, des bâtiments, des studios, du matériel de tournage et une base de donnée qui regroupe plusieurs centaines de très grands films. « Il y a une vingtaine d’année, Jugoeksport a acheté 51% du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous