IWPR

Autonomie modérée pour la Voïvodine

| |

Les leaders politiques de la Voïvodine, appartenant à différents groupes
ethniques, souhaitent un contrôle local renforcé. Mais contrairement aux
Albanais du Kosovo, ils ne remettent pas en cause leur position au sein de la
Serbie.

Par un correspondant de Novi Sad Un programme radio en langue serbe diffusé sur Radio France International suggérait que la Serbie pourrait perdre davantage que le Kosovo, étant donné que "des extrémistes du Sandzak et de la Voïvodine" essayaient de rompre avec Belgrade. Le commentateur indiquait aussi que des nationalistes des pays voisins étaient également partisans de "plumer la Serbie", en indiquant que plus d’un million de Roumains vivaient en Voïvodine. De telles spéculations, impliquant que la Voïvodine pourrait devenir le nouveau Kosovo, sont non fondées, et même malveillantes. Alors que le régime de Belgrade colporte ces rumeurs (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous