Greek Helsinki Monitor

Autodafés au salon du livre de Thessalonique

| |

Un autodafé est survenu au salon du livre de Thessalonique. Cette tragédie est l’œuvre de militants d’extrême droite qui ont répondu à l’appel d’un programme de télévision ; les autorités et les organisateurs de l’exposition ont tenté de dissimuler les faits.

La rédaction du Greek Helsinki Monitor (GHM) Le GHM dénonce le fait que des ouvrages balkaniques aient été incendiés le 25 mai 2002 lors du salon du livre de Thessalonique. Les auteurs présumés de ces actes seraient des militants connus d’extrême droite qui auraient répondu au mot d’ordre d’un programme de télévision célèbre pour son intolérance. L’organisation politique des étudiants en médecine de l’université Aristote de Thessalonique, « Anasynthesi », nous a envoyé aujourd’hui à ce sujet une déclaration très documentée. Cette formation évolue dans la mouvance d’une gauche rénovatrice et moderne – pour plus de renseignements : www.anasynthesi.org. GHM (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous