Osservatorio sui Balcani

Attentat contre le pape : les médias de Sofia ne croient pas à la « filière bulgare »

| |

En 1981, après l’attentat contre le Pape, émergeait une piste bulgare jamais réellement démontrée. En 2002, lors d’une visite à Sofia, le Pape Jean Paul II niait lui-même tout lien entre l’attentat dont il avait fait l’objet et la Bulgarie. Mais cela n’a pas suffi et, ces jours-ci, la piste bulgare a refait surface. Les réactions en Bulgarie.

Par Tanya Mangalakova Depuis la basilique Saint-Pierre, tous les principaux média bulgares ont couvert la mort du Pape Jean-Paul II, le 2 avril dernier. Les catholiques de la Bulgarie sont en deuil. En Bulgarie la communauté catholique compte - selon le recensement de 2001 - 43 000 personnes environ, soit 0.6 % de la population, concentrés surtout dans la ville de Plovdiv, en Bulgarie centrale. Cette communauté a été bouleversée par l’évènement tragique. La majorité de la population du village de Rakovski, près de Plovdiv, où 90 % de la population est catholique, s’est déclarée prête à se rendre en pèlerinage à Rome pour les funérailles du Pape. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous