Birn

Assassinat du chef de la police d’Osijek en 1991 : qui voulait mettre le feu aux poudres ?

| |

Ante Gudel a finalement été condamné à 20 ans de prison par la justice croate, au terme d’une saga judiciaire débutée depuis bientôt 17 ans. L’homme a été reconnu coupable du meurtre le 1er juillet 1991 de Josip Reihl Kir, le chef de la police d’Osijek, un évènement qui allait mettre le feu au poudre en Slavonie à l’été 1991. Mais qui avait donc intérêt à ce que la guerre se déclenche ? Les commanditaires de l’assassinat courent toujours...

Par Drago Hedl Le procès d’Ante Gudelj, l’ancien policier réserviste croate qui a assassiné le 1er juillet 1991 le chef de la police d’Osijek, Josip Reihl Kir, n’a pas pu déterminer le commanditaire de l’assassinat de Reihl Kir et de deux autres personnes. Ante Gudelj a été condamné à 20 ans d’emprisonnement le 7 juillet 2008, plus de 17 ans après avoir commis ces meurtres crapuleux. Toutefois, la veuve de Reihl Kir, Jadranka, ne croit pas que justice puisse être un jour faite sur cette affaire. Elle soutient que la Cour n’a pas examiné les circonstances de la mort de son mari de façon aussi exhaustive qu’elle aurait dû le faire, ni (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous