Vijesti

Arts plastiques : la peinture sauvage de Dado le Monténégrin

| |

Peintre majeur du XXe siècle, découvert par Dubuffet avant d’être mondialement connu, Miodrag Djurić Dado est mort fin 2010. Son ami Jean-François Jaeger organisait au printemps une rétrospective de ses travaux des années 1970 dans sa galerie Jeanne Buchet à Paris. L’occasion de redécouvrir les œuvres d’un artiste tourmenté et humaniste, profondément marqué par son enfance à Cetinje durant la Seconde Guerre mondiale.

Propos recueillis par Branka Bogavac L’exposition se compose de trois triptyques : le Triptyque de Bowery, le Triptyque de Boukoko et le Triptyque de Narval, disposés sur trois murs occupant les trois côtés d’un espace carré, le collage du Triptyque de Pali-Kao occupant le quatrième côté. Dans cet espace, l’homme se sent comme dans un monde enchanté : envoûté par la virtuosité et la diversité de créatures insolites. Ces œuvres appartiennent à l’époque de la pleine maturité de Dado, de 1971 à 1976, empreinte d’une riche imagination et d’une grande maîtrise d’exécution. Découvrez le site de Dado Retrouvez la fiche de l’exposition à la Galerie (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous